2009

Origine, zone d'élevage et performances

La première mention du MOUTON VENDEEN dans le Bas-Poitou remonte au Xe siècle. Au XIIe siècle, les échanges avec l’Angleterre s’accompagnérent d’importations de bestiaux en France. Puis au XVIIe siècle, à la suite de l’assèchement des marais, des moutons de race FLAMANDE, réputés pour leurs aptitudes d’engraissement furent importés. Mais l’influence capitale dans la création du Mouton vendéen se produisit au XIXe siècle; à la faveur de l’Exposition Universelle de Paris en 1885, les premières grandes importations de moutons SOUTHDOWN eurent lieu. Ce n’est qu’au XXe siècle que le MOUTON VENDEEN prend naissance après de nombreux croisements avec le SOUTDOWN. Grâce à la sélection et aux particularités de la population originelle, le MOUTON VENDEEN reste plus haut, plus lourd et plus prolifique que le type anglais.

On dénombre environ 250 000 femelles de race MOUTON VENDEEN, réparties principalement sur les régions des Pays de Loire et du Poitou - Charentes. La région Pays de Loire constitue le berceau de la race, mais c’est en Poitou-Charentes que le cheptel est le plus important. La race est également présente de façon significative dans les régions Limousin et Centre. L’utilisation des mâles VENDEENS pour le croisement renforce ou élargit la zone d’influence de la race. Depuis quelques années, la race a acquis une vocation exportatrice vers la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Espagne, l’Irlande du Nord, la Belgique et l’Indonésie.

2009

Demain j'enlève le bas

2009

poids des béliers : 100 à 120 kg
poids des brebis : 65 à 80 kg

2009